Editoriaux


  • Editoriaux

Share Button

Edito explications

L'Observatoire de l'Immatériel a vocation a formuler et porter des points de vue sur l’immatériel.
C'est donc dans cette rubrique que vous trouverez nos prises de positions qui peuvent couvrir des sujets liés directement à l'Immatériel, ou bien des sujets d'actualités vus à travers la grille de lecture de l'Immatériel.
Nous serons bien sûrs ravis si ces articles créent le débat : n'hésitez pas à nous le faire savoir, et à contribuer !
 
 

L'Edito

Par Pierre Ollivier
Pierre Ollivier

« L’OI s’associe à la note de Fondapol : La République des Entrepreneurs »


Nous portons à votre connaissance « LA RÉPUBLIQUE DES ENTREPRENEURS », une note publiée très récemment par la Fondation pour l’Innovation Politique, qui traite des questions de mesure de la création de richesse dans notre économie modifiée en profondeur par le numérique, une révolution en trois phases qui va transformer très rapidement l’ensemble des secteurs marchands.

Notamment elle introduit un nouveau concept, l’utilité mesurable, apparu du fait des pratiques du numérique, en rupture totale avec tous les concepts économiques connus et issus de l’ère industrielle. Pour les auteurs, ce concept permet de rendre compte désormais d’une dynamique économique forte de création de richesse, fondée sur la relation triptyque entre travail, capital et utilité.

La question que l’on peut alors se poser est alors la suivante : l’utilité ainsi définie peut-elle se raccorder logiquement aux actifs immatériels des entreprises, et de quelle manière? Pierre Ollivier, membre du Bureau et trésorier de l’Observatoire de l’Immatériel, a pour cela participé à la rédaction de cette note.

La note part du constat que « la politique de l’innovation en France révèle un manque de vision collective. Les experts sont démunis pour comprendre les transformations en cours. Tout cela leur impose de revenir aux mécanismes microéconomiques de ces transformations, qui ne se résument ni à la numérisation des entreprises, ni à l’ubérisation ou aux systèmes collaboratifs. »

La note propose une réponse pour retrouver une vision collective forte et efficace, une sorte de plan stratégique 3.0. Puis elle offre des pistes d’action sous forme d’esquisses avec quatre propositions d’action pour une « République des entrepreneurs »:
• Un tableau de bord efficace de la création d’emplois.
• Un dispositif de valorisation des contributions (licence de réciprocité à double détente, le #FairlyShare).
• Développer et valoriser la propriété intellectuelle des startups.
• Un nouvel outil fiscal fondé sur la propriété intellectuelle et visant les plateformes transnationales, vecteurs puissants de la transformation de l’économie.

La note est écrite par un collectif d’entrepreneurs animé par Vincent Lorphelin, co-président de l’Institut de l’iconomie et fondateur de Venture Patents.
Ce collectif est composé de Nicolas d’Audiffret, Michel Bauwens, Jean-Marc Béguin, Jean-René Boidron, Jérôme Boyé, Jean-David Chamboredon, Hugues Chevalier, Pierre-Henri Deballon, Cyrille Le Floch, Clément Le Fournis, Bertrand Galley, Grégory Gazagne, Geoffroy Guigou, Idris Hassim, Philippe Hayat, Philippe Honigman, Mehdi Houas, Francis Jacq, Gervais Johanet, Arnaud Katz, Pauline Laigneau, Guilhem Miranda, Pierre Ollivier, François Pacot, Christian Saint-Étienne et Michel Volle.



Liens:


Livrables:

 

Les éditos précédents

Thèmes
Dates
Auteur
Mot
11 results out of 11 posts
  • « L’OI s’associe à la note de Fondapol : La République des Entrepreneurs »

    Published 27 janvier 2017, by Pierre Ollivier

    Nous portons à votre connaissance « LA RÉPUBLIQUE DES ENTREPRENEURS », une note publiée très récemment par la Fondation pour l’Innovation Politique, qui traite des questions de mesure de la création de richesse dans notre économie modifiée en profondeur par le numérique, une révolution en trois phases qui va transformer très rapidement l’ensemble des secteurs marchands.

    Notamment elle introduit un nouveau concept, l’utilité mesurable, apparu du fait des pratiques du numérique, en rupture totale avec tous les concepts économiques connus et issus de l’ère industrielle. Pour les auteurs, ce concept permet de rendre compte désormais d’une dynamique économique forte de création de richesse, fondée sur la relation tryptique entre travail, capital et utilité. 0 Comments

  • Published 17 janvier 2017, by Jérôme JULIA Madame, Monsieur, Cher adhérent de l’Observatoire,

    Je souhaite vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2017, à vous ainsi qu’à vos proches.

    Je vous souhaite de vivre le moment présent, avec ceux et celles que vous aimez.

    En 2017, année de transition dans de nombreux pays, nous aurons tous besoin de (re) vitaliser nos forces immatérielles, car, comme vous le savez sans doute : « Se transformer, c’est deux tiers de singularité pour un tiers de mimétisme ». Je vous invite à consulter l’interview dans le magazine Alliancy que vous trouverez en lien.

    Elu à l’AG fin novembre, le nouveau Bureau de l’OI partage beaucoup d’ambition et d’optimisme pour cette nouvelle année, autour de nos quatre axes stratégiques :

    1. Transformer l’Observatoire en une plate-forme d’action au service des entreprises
    2. Accélérer l’ouverture des champs de l’immatériel, et redynamiser notre écosystème
    3. Devenir un véritable pôle d’influence des pouvoirs et des politiques publics
    4. Définir et porter avec ambition un référentiel de l’immatériel

    Nous reviendrons vers vous avec un programme d’action plus précis pour les prochains mois.

    D’ores-et-déjà, vous pouvez noter que la 7ème JNAI aura lieu fin septembre, ou tout début octobre.

    Nous restons naturellement à votre écoute : n’hésitez pas à nous interpeller et nous solliciter, en fonction de vos envies et propositions pour 2017.

    0 Comments

  • Marques et noms de domaine : des actifs immatériels devenus indissociables

    Marques et noms de domaine : des actifs immatériels devenus indissociables

    Published 16 septembre 2016, by Jean-Manuel GAGET Les marques ont longtemps été reconnues dans l’univers du marketing comme un actif immatériel important. Les noms de domaine, véritable transposition digitale des marques sur internet, constituent également un actif immatériel stratégique. Bien géré, un parc de noms de domaine permet de renforcer et de défendre la présence d’une marque sur internet. La gestion de ce parc de noms de domaine représente aujourd’hui pour les grands groupes des coûts importants pouvant représenter plusieurs centaines de milliers d’euros annuels. Il nous paraît primordial d’identifier et de valoriser ce nouvel actif immatériel, à sa juste place. 0 Comments

  • Actifs Immatériels Négatifs Cachés

    Actifs Immatériels Négatifs Cachés

    Published 1 juillet 2016, by Jean-Michel POPA Nous  présentons  ici  une  analyse  des  AI  de  l’extérieur  sur  le  cas  VW.  Cela  nous  a  mené  à  créer  une  nouvelle   approche  et  à  introduire  une  nouvelle  notion  :  les  actifs  immatériels  négatifs  (AIN)  éventuellement  cachés   (AINC).  Le  cas  VW  particulièrement  riche  d’enseignement  sur  ce  thème  est  étudié  en  détail  jusqu’à  la   judiciarisassions  de  l’affaire  (janvier  2016). 0 Comments

  • Prise en compte de la valeur des actifs incorporels dans les résultats des entreprises : quelques exemples

    Prise en compte de la valeur des actifs incorporels dans les résultats des entreprises : quelques exemples

    Published 25 mai 2016, by Carole ABBEY Si les actifs immatériels, ou incorporels, d’une entreprise représentent environ 80% de sa valeur, ils ne sont généralement pas reconnus à son bilan, sauf dans le cadre d’une opération de fusion-acquisition. Les responsables financiers doivent alors allouer au mieux le prix de toute acquisition de société aux différents actifs corporels et incorporels acquis, dans le respect des normes IFRS 3 et IAS 38. Cet article pointe quelques subtilités à connaître pour mieux comprendre la nature des actifs incorporels avant de les faire figurer au bilan des entreprises. 0 Comments

  • Roche-Brune AM lance un nouveau fonds d’actions internationales : Capital Brain®

    Roche-Brune AM lance un nouveau fonds d’actions internationales : Capital Brain®

    Published 15 avril 2016, by Maud FOUILLOUX

    Ce mois-ci nous vous proposons de découvrir une vidéo (une fois n’est pas coutume !) d’un de nos adhérents : Roche-Brune. Cette vidéo montre, au-delà de l’intérêt sur le fond du lancement Capital Brain®, qu’il est possible de communiquer sur l’Immatériel.… Lire la suite

    0 Comments

  • L’Innovation – cette Joie d’Entreprendre !

    L’Innovation – cette Joie d’Entreprendre !

    Published 18 mars 2016, by Maud Louvrier-Clerc & Marie-Aude Cazard Après son intervention lors de notre événement du 16 mars dernier, "Regards Inversés sur l'Innovation", Maud Louvrier-Clerc, membre de l'Observatoire de l'Immatériel et Présidente de Finance For Entrepreneurs, publie ce jour : L'Innovation - cette Joie d'Entreprendre.
    L'article repose sur le principe suivant : l'innovation trouve son origine dans le capital humain, dans la capacité d'un homme à "oser".
    Comment créer les conditions permettant cette créativité ? Quel lien avec la joie ? Comment exprimer son talent ?
    Autant de questions auxquelles vous trouverez les réponses dans l'article ... 0 Comments

  • Innovation, technologie et immatériels : quelle articulation ?

    Innovation, technologie et immatériels : quelle articulation ?

    Published 29 février 2016, by Pierre Ollivier

    Le Guide Innovation Nouvelle Génération de BPIfrance classe les innovations selon six grandes catégories : innovation de produit, de service, d’usage, innovation de procédé et d’organisation, innovation marketing et commerciale, innovation de modèle d’affaires, innovation technologique, innovation sociale.

    On pourrait croire à première vue que ceci indique que la technologie est non significative dans le mécanisme d’innovation, ou qu’elle n’est qu’un des moteurs de l’innovation. Une mode même consiste aujourd’hui à opposer innovation technologique et innovation non technologique. C’est un peu comme si on disait qu’il existe une vie avec de l’air et de l’eau et une autre vie sans air et sans eau. Qu’en est-il exactement ? Pierre Ollivier, Trésorier de l'Observatoire de l'Immatériel et fondateur de Winnotek nous livre son point de vue.

    0 Comments

  • Travail invisible et productivité cachée, de nouvelles lunettes pour le DRH

    Travail invisible et productivité cachée, de nouvelles lunettes pour le DRH

    Published 25 janvier 2016, by Jérôme JULIA Jérôme Julia vous propose dans cet article un nouveau regard sur le travail, dans le cadre sa contribution au 5ème forum du European HRD Circle du mois de juin dernier.   Si le capital immatériel représente entre 60 et 70 % de la valeur des entreprises, alors le travail crée une sorte de flux vital pour « faire tourner » ce capital. Le travail se décompose alors en deux éléments : d’un côté l’accomplissement d’une tâche standard, potentiellement automatisable, qui s’appuie sur des actifs matériels et financiers comparables d’un acteur économique à l’autre ; d’un autre côté, l’activation d’un ou plusieurs immatériels (savoir-faire, actif relationnel, organisation…), éminemment distinctifs et spécifiques à l’entreprise dans sa singularité fondamentale. 0 Comments

  • Le nouveau site de l’Observatoire: votre plate-forme de référence sur l’immatériel !

    Le nouveau site de l’Observatoire: votre plate-forme de référence sur l’immatériel !

    Published 13 novembre 2015, by Jérôme JULIA

    Depuis près de dix ans, l’Observatoire de l’Immatériel vise à animer la communauté des personnes qui s’intéressent à l’immatériel. Il s’adresse à tous sans exclusive : ceux qui découvrent le sujet avec curiosité et intérêt, tout comme les passionnés de la première heure et les experts reconnus.

    0 Comments

  • 1
  • 2
  • »
 
Par Pierre Ollivier
Pierre Ollivier

« L’OI s’associe à la note de Fondapol : La République des Entrepreneurs »

Nous portons à votre connaissance « LA RÉPUBLIQUE DES ENTREPRENEURS », une note publiée très récemment par la Fondation pour l’Innovation Politique, qui traite des questions de mesure de la création de richesse dans notre économie modifiée en profondeur par le numérique, une révolution en trois phases qui va transformer très rapidement l’ensemble des secteurs marchands.

Notamment elle introduit un nouveau concept, l’utilité mesurable, apparu du fait des pratiques du numérique, en rupture totale avec tous les concepts économiques connus et issus de l’ère industrielle. Pour les auteurs, ce concept permet de rendre compte désormais d’une dynamique économique forte de création de richesse, fondée sur la relation tryptique entre travail, capital et utilité.

Détail de l'édito

Powered by WordPress Popup

Aller à la barre d’outils