Membres de notre bureau


  • Jérôme Julia

  • Pierre Ollivier

  • Carole Abbey

  • Daniel Delorge

  • Jean-Philippe Desmartin

  • Alan Fustec

  • Yves Lapierre

  • Laure Reinhart

  • Philippe Rives

 

Fonctionnement de notre Bureau

L’ensemble du bureau veille à la bonne conduite de l’action de l’Observatoire de l’Immatériel conformément à ses objectifs, notamment au travers :
  • De la mise en place groupes de travail
  • De la stratégie de communication de l'association
  • De la gestion de nos partenariats
  • De l’élaboration et de la mise en œuvre de l’offre de services de l’Observatoire de l’Immatériel
En particulier, le Président est le représentant légal, le porte-parole officiel de l’Observatoire de l’Immatériel. Il définit les grandes orientations et les propose au bureau. Il anime le fonctionnement général de l’association. Le Trésorier est en charge des travaux à caractère administratif et financier. Enfin, le Directeur scientifique est en charge de veiller à la pertinence scientifique des actions et travaux de l’association.
 

Les membres du bureau

Jérôme JULIA

Jérôme JULIA

Président

Directeur au sein du Cabinet de conseil en stratégie et organisation Kea & Partners

Alan FUSTEC

Alan FUSTEC

Directeur Scientifique

Président fondateur de Goodwill-management

Pierre Ollivier

Pierre Ollivier

Trésorier

Associé fondateur du cabinet Winnotek

Carole Abbey

Carole Abbey

Associée au sein du département Valuation & Business Modelling du cabinet EY

Daniel Delorge

Daniel Delorge

Associé au sein du cabinet Valopt, administrateur d’entreprises

Jean-Philippe Desmartin

Jean-Philippe Desmartin

Responsable de la recherche ISR chez Oddo Securities

Yves Lapierre

Yves Lapierre

Directeur général de l'Institut National de la Propriété Industrielle

Laure Reinhart

Laure Reinhart

Directrice des partenariats au sein de la direction Innovation de Bpifrance

Philippe Rives

Philippe Rives

Directeur du développement du Cabinet FDA, associé de Valquant SA et associé de Insurance and Co SAS

 
Par Jérôme JULIA
Jérôme JULIA

Travail invisible et productivité cachée, de nouvelles lunettes pour les candidats à la Présidentielle

Les débats des Primaires (de droite comme de gauche) ont vu certains candidats théoriser la raréfaction voire la disparition du travail. Au-delà des postures idéologiques, les débats de l’élection Présidentielle 2017 posent une question économique et sociale centrale : le niveau de chômage en France, et la croissance molle que nous connaissons dans les économies développées depuis plusieurs années remettent-elles en question notre vision traditionnelle du travail ? Le regard immatériel sur les activités humaines apporte une réponse nouvelle à cette question.

Détail de l'édito

Powered by WordPress Popup

Aller à la barre d’outils