23ème revue de presse de l’Observatoire !

23ème revue de presse de l’Observatoire !
News

Voici la 23ème revue de presse de l’Observatoire de l’Immatériel, à consommer sans modération !
Un petit rappel de l’objectif de ce document : vous mettre à disposition les articles que vous avez peut-être manqué et que vous auriez aimé lire, en lien direct ou indirect avec l’Immatériel.

Cette semaine, j’ai trouvé particulièrement intéressants plusieurs articles sur les « nouveaux » modes de management. En effet, les articles sur le sujet font la part de plus en plus belle à l’individu – au-delà de son statut de collaborateur – et non pas simplement à la théorie :

  • Proximité managériale, entreprise libérée, innovation : les piliers d’une gouvernance RH réussie, par Andrea Zerial pour Les Echos
    Cet article s’intéresse à trois points clés pour motiver les collaborateurs – mettre en avant l’innovation, renforcer le lien avec les équipes, gagner en fluidité
  • 3 idées reçues sur l’holacratie et le management horizontal par Charles Miglietti pour Frenchweb.fr – l’entreprise a besoin de hiérarchie, l’holocratie fonctionne surtout sur les petites entreprises et l’évolution de carrière, telle qu’on la connaît habituellement est essentielle à la motivation des collaborateurs
  • La Muditā ou le management dans la joie et la bienveillance par Stéphane Dieutre pour Les Echos. Un peu décalé, cet article fait le lien entre la vie en entreprise – la performance – le bonheur et … la bienveillance ! A lire, c’est rafraîchissant !

 

Bonne lecture !


Livrables:

Retour à liste
 
Par Pierre Ollivier
Pierre Ollivier

« L’OI s’associe à la note de Fondapol : La République des Entrepreneurs »

Nous portons à votre connaissance « LA RÉPUBLIQUE DES ENTREPRENEURS », une note publiée très récemment par la Fondation pour l’Innovation Politique, qui traite des questions de mesure de la création de richesse dans notre économie modifiée en profondeur par le numérique, une révolution en trois phases qui va transformer très rapidement l’ensemble des secteurs marchands.

Notamment elle introduit un nouveau concept, l’utilité mesurable, apparu du fait des pratiques du numérique, en rupture totale avec tous les concepts économiques connus et issus de l’ère industrielle. Pour les auteurs, ce concept permet de rendre compte désormais d’une dynamique économique forte de création de richesse, fondée sur la relation tryptique entre travail, capital et utilité.

Détail de l'édito

Powered by WordPress Popup

Aller à la barre d’outils