Capital Organisationnel

Capital Organisationnel

Organiser, c’est exprimer une aptitude à mettre en oeuvre et à faire vivre des processus qui vont mobiliser et animer des ressources, humaines et technologiques, des compétences, de la connaissance, en réponse à une stratégie.

Une entreprise qui bénéficie de cette faculté dispose de l’outil essentiel pour améliorer sa performance et accroître sa valeur.

Et l’entreprise qui dispose de cette compétence à s’organiser possède assurément une chose qui a de la valeur, c’est-à-dire qu’elle est riche d’un actif : son capital organisationnel.

 

Existe-t-il un intérêt à appréhender la dimension organisationnelle d’une entreprise sous l’angle patrimonial ?

 

Très certainement et cet intérêt est double.

 

En premier lieu, l’approche patrimoniale de l’organisation trouve sa place dans la vision managériale de l’entreprise. Elle permet de conduire l’entreprise à s’interroger sur ce qu’elle possède, sur la valeur de cette ressource et sur les moyens à mettre en œuvre pour préserver et bonifier son actif.

 

En second lieu, cette approche patrimoniale permet de proposer une vision financière plus dynamique de l’entreprise. Ce n’est plus seulement l’actif matériel, statique et figé à un moment donné, qui va être considéré pour apprécier la valeur marchande de l’entreprise, mais aussi notamment sa capacité et son potentiel d’adaptation aux évolutions présentes et futures.

 

Comment peut-on mesurer le capital organisationnel ?

 

Le capital organisationnel est intangible, peut-être davantage que les autres capitaux immatériels, ce qui rend difficile l’approche de sa mesure.

 

Mais, selon l’expression de Jean-Louis Le Moigne : « l’organisation est une organise-actions », et ces actions organisées se traduisent par des moyens mis en œuvre, une adaptation aux changements, des résultats obtenus, des compétences acquises…ou pas.

 

Alors, oui ! le capital organisationnel devient mesurable si l’on s’intéresse à l’existence et au degré de maturité de ces capacités organisationnelles mises en œuvre à un moment donné, en considérant qu’elles sont bien l’expression du capital organisationnel de l’entreprise.

Retour à liste
 

Par Jérôme JULIA
Jérôme JULIA

8ème JNAI : "L'immatériel, mission de l'entreprise et nouvelle responsabilité du dirigeant"

Inscrivez-vous dès maintenant à la 8ème Journée Nationale des Actifs Immatériels le vendredi 16 novembre 2018 de 14h00 à 19h00 suivi d'un cocktail au Hub de Bpifrance (6-8 Boulevard Haussmann à Paris). 

Détail de l'édito

Powered by WordPress Popup

Aller à la barre d’outils