Pourquoi un Observatoire de l’Immatériel ?

Pourquoi un Observatoire de l’Immatériel ?

L’idée de la création d’un Think Tank, dédié à la mesure et à l’évaluation des actifs immatériels, est née lors d’un déjeuner du Cercle Finance 100 en juin 2005.

A cette occasion, devant de nombreux directeurs financiers d’entreprises du SBF 120, Jean Marie Descarpentries et Alan Fustec ont démontré, preuve à l’appui, que la mesure, la comparaison, et donc la progression des actifs immatériels avaient une double dimension: financière et managériale.

Quelques mois après, Thierry Breton, alors ministre de l’Economie et des Finances, installait la commission Lévy-Jouyet sur l’économie de l’immatériel.

Fondé en février 2007 par Jean Marie Descarpentries, Frédéric de Ligondès, Alan Fustec, Christophe Rouvière, Alexis Karklins, Benoît Batistelli et Daniel Delorge; financé au démarrage par l’INPI, Ernst&Young et SAS, l’Observatoire de l’Immatériel est maintenant devenu une association financée par ses adhérents et ouverte à toutes celles et ceux qui sont convaincus de l’importance du capital immatériel sur la performance économique et la compétitivité des organisations: entreprises, territoires ou états.

Fort de sa notoriété et de sa réputation d’expertise, l’Observatoire de l’Immatériel a acquis une reconnaissance de la part des pouvoirs publics et des professionnels du secteur économique et financier (SFAF, DFCG…), en voici quelques exemples:

  • Remise du référentiel Thésaurus à Christine Lagarde, alors Ministre de l’Économie et des Finances.
  • Action collective menée présentement en partenariat avec la Direction Générale des Entreprises du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie.
  • Remise du rapport « Proposition d’une politique publique en faveur du capital immatériel pour la France » au CESE.

Depuis novembre 2014, l’Observatoire de l’Immatériel est présidé par Jérôme Julia, directeur associé au sein du cabinet de Stratégie et Management Kea & Partners.

Très attaché au caractère opérationnel, l’Observatoire de l’Immatériel développe des méthodologies déjà utilisées dans de nombreuses entreprises et travaille à:

  • Poursuivre et approfondir la pédagogie de l’Immatériel.
  • Proposer des solutions et outils d’identification, de mesure et de management des immatériels.

Il publie début 2015 un livre Blanc intitulé: « Guide de préconisations pour une nouvelle gouvernance de l’entreprise », un ensemble de 10 propositions pour évaluer le niveau de maturité de son organisation en matière d’utilisation des actifs immatériels et identifier les axes de progrès.

 

Retour à liste
 

Powered by WordPress Popup

Aller à la barre d’outils