Actifs Immatériels Négatifs Cachés

Actifs Immatériels Négatifs Cachés
identity

L’Observatoire de l’Immatériel (OI) est une association fondée en 2007, ouverte à tous ceux qui sont convaincus de l’importance du capital immatériel sur la performance économique et la compétitivité des organisations.

L’activité  de   l’OI  a  permis  la  mise  au  point  du  thesaurus  (guide  de  bonne  pratique)  et  du  logiciel  d’estimation  des  actifs   immatériels  (AI).

Les  AI  sont  définis  comme  des  grandeurs  positives  identifiables,  mesurables.  Pour  certaines,   elles  peuvent  être  évaluées  financièrement.  Cette  approche  est  utile  pour  tous  les  acteurs  entrepreneurs  et   «  intrapreneurs  »  des  milieux  privés,  associatifs  et  publics.  Elle  permet  d’avoir  une  vue  d’ensemble  de  l’entité   étudiée  dans  son  écosystème.   L’estimation  des  AI  consiste  à  évaluer  toutes  les  ressources  d’une  entité  dans  le  présent  à  un  instant  donné.   Chaque  AI  est  étudié  séparément.  Cette  approche  aide  à  l’anticipation  de  certaines  crises  :  niveau  de   compétences,  identification  homme  clé,  satisfaction  clients,  image  de  marque,  etc…

Nous  présentons  ici  une  analyse  des  AI  de  l’extérieur  sur  le  cas  VW.  Cela  nous  a  mené  à  créer  une  nouvelle   approche  et  à  introduire  une  nouvelle  notion  :  les  actifs  immatériels  négatifs  (AIN)  éventuellement  cachés   (AINC).  Le  cas  VW  particulièrement  riche  d’enseignement  sur  ce  thème  est  étudié  en  détail  jusqu’à  la   judiciarisassions  de  l’affaire  (janvier  2016).

Nous  précisons  le  rôle  et  les  relations  entre  l’entreprise  et  les  Etats  et  autorités  de  tutelle,  stakeholders   essentiels  pour  beaucoup  d’AIN(C),  par  son  rôle  de  régulateurs  des  AIN(C).

Nous  procédons  à  l’identification  de  quelques  AI  des  entreprises  convertis  en  AIN(C),  l’intention  d’origine,  la   stratégie  mise  en  œuvre  pour  les  développer  et  leur  impact  sur  les  stakeholders.

Cela  nous  permet  de  proposer  une  définition  générale  des  AIN(C),  une  description  de  leur  champ  d’application   et  des  méthodes  d’analyse,  de  mesure  des  impacts  et  une  première  approche  de  leur  utilisation  dans  la   valorisation  des  entreprises.  Nous  proposons  ainsi  une  approche  de  valorisation  du  badwill.  L’estimation  des   AIN(C)  consiste  à  regarder  le  passé  avec  les  yeux  du  présent  et  les  plans  d’action  du  futur.

Les  AIN(C)  sont  des  montages  d’AI  et  d’actifs  matériels  (AM)  combinés  dans  une  stratégie  intentionnelle.  Les   AINC  peuvent  être  découverts  soit  par  la  preuve  de  leur  impact,  soit  par  la  mise  en  évidence  des  relations  entre   les  AI  et  AM  qui  le  constituent.  Il  faut  donc  développer  une  méthode  d’études  des  interactions  entre  AI  pour  les   repérer.  Comme  l’étude  des  AI  est  le  plus  généralement  menée  de  façon  intrinsèque  à  chaque  AI,  les  AIN(C)  ne   sont  pas  identifiables  par  cette  méthode.

Cette  étude  ne  prétend  pas  à  l’exhaustivité  sur  le  thème  des  AIN(C),  mais  peut  servir  à  l’ouverture  d’un   nouveau  champ  d’investigation  et  de  recherche  pour  évaluer  leurs  coûts  globaux  au  niveau  de  l’écosystème  de   l’entreprise.


Livrables:

Retour à liste
 
Par Jérôme JULIA
Jérôme JULIA

Travail invisible et productivité cachée, de nouvelles lunettes pour les candidats à la Présidentielle

Les débats des Primaires (de droite comme de gauche) ont vu certains candidats théoriser la raréfaction voire la disparition du travail. Au-delà des postures idéologiques, les débats de l’élection Présidentielle 2017 posent une question économique et sociale centrale : le niveau de chômage en France, et la croissance molle que nous connaissons dans les économies développées depuis plusieurs années remettent-elles en question notre vision traditionnelle du travail ? Le regard immatériel sur les activités humaines apporte une réponse nouvelle à cette question.

Détail de l'édito

Powered by WordPress Popup

Aller à la barre d’outils