Actifs immatériels territoriaux et écosystèmes d’innovation : Approches, pratiques, évaluation



Actifs immatériels territoriaux et écosystèmes d’innovation : Approches, pratiques, évaluation
bounfour

Dans le prolongement de la première conférence coorganisée par la Chaire européenne de l’immatériel (Université Paris-Sud),  la Caisse des Dépôts et l’Agence du Patrimoine Immatériel de l’Etat (Apie) en octobre 2013, la présente conférence vise en particulier à renforcer le positionnement de l’agenda de l’immatériel au plan territorial, en se focalisant notamment sur quelques thèmes  d’intérêt public :

  1. La modélisation des actifs immatériels territoriaux, à partir des données existantes (travaux de la chaire en cours sur les bases de données régionales à partir des données d’Eurostat)
  2. Le développement d’écosystèmes d’innovation autour des universités : un regard sur les expériences étrangères (Suisse, Chine, GB, Allemagne, pays nordiques)
  3. Les dispositifs SATT et la formation des actifs immatériels territoriaux
  4. Le développement d’indicateurs pour le développement des territoires
  5. L’exposé de cas et d’expériences  spécifiques  de territoires en France.

Bookings

Les réservations sont closes pour cet événement.


Livrables:

 
Par Jérôme JULIA
Jérôme JULIA

Travail invisible et productivité cachée, de nouvelles lunettes pour les candidats à la Présidentielle

Les débats des Primaires (de droite comme de gauche) ont vu certains candidats théoriser la raréfaction voir la disparition du travail. Au-delà des postures idéologiques, les débats de l’élection Présidentielle 2017 posent une question économique et sociale centrale : le niveau de chômage en France, et la croissance molle que nous connaissons dans les économies développées depuis plusieurs années remettent-elles en question notre vision traditionnelle du travail ? Le regard immatériel sur les activités humaines apporte une réponse nouvelle à cette question.

Détail de l'édito

Powered by WordPress Popup

Aller à la barre d’outils