Groupe organisation

Groupe organisation
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les Actifs Immatériels ont pour principales caractéristiques d’être distinctifs, créateurs de valeur et pérenne. Plus ils sont partagés au sein de l’organisation et dans tout son écosystème, plus ils créent de valeur.

Mais qui dit « Actif » Immatériel, dit aussi « Passif » Immatériel … Quelle signification à cette nouvelle expression ? Le Passif Immatériel représente l’ensemble des collaborateurs individuels, communauté, experts, actionnaires, ressources et territoires qui « portent » ces actifs, que nous appellerons dans le cadre de cette étude les « porteurs d’actifs ».

Ces porteurs contribuent à la création de valeur de l’organisation en connectant les Actifs entre eux, en les utilisant  et en les développant.

Ainsi, de nouveaux thèmes apparaissent comme fondamentaux à l’appréhension du sujet de l’Immatériel comme : la gouvernance, la structure de l’organisation, le management, la gestion des ressources humaines et des talents, la reconnaissance et la rémunération, le contrat de travail et même le dialogue social.

Beaucoup de questions peuvent être associées à la lecture de ces thèmes, parmi lesquelles :

  • Quels nouveaux modèles de structure et modes de fonctionnement pour permettent le développement pérenne de l’organisation ?
  • En quoi les communautés internes sont des incubateurs de l’Immatériel ?
  • Comment mesurer la contribution des parties prenantes et notamment des collaborateurs à la création de valeur ? Comment reconnaître cette contribution ?
  • Comment gérer les « porteurs d’actifs » individuellement et collectivement ? Quel nouveau modèle de gestion des talents ?
  • Comment rendre accessible un nouveau discours sur « ma véritable création de valeur à une entité » au-delà de la sacro-sainte fiche de poste ?
  • Comment faire en sorte que le CICE prenne davantage en compte les investissements immatériels vs. technologiques ?
  • Comment faire pour rendre la communication sur l’Immatériel indispensable et inéluctable ?
  • Qu’est-ce que la gestion des risques aujourd’hui ?
  • Etc.

L’objectif du groupe de travail est de donner une nouvelle ampleur et un nouvel angle de vue à cette question, afin de pousser les entreprises à opérer des changements au sein de leur organisation. Afin d’atteindre cet objectif, le groupe de travail :

  • Traitera les cas concrets d’entreprises pour obtenir des résultats visibles et faire partager les retours d’expérience au plus grand nombre
  • Elaborera des livrables marquants pour placer le sujet au cœur du débat public (exemples possibles : un nouveau contrat de travail, des aménagements du code du travail, un nouveau modèle de dialogue social, un nouveau modèle d’évaluation, des aménagements du CICE, un nouveau modèle de gouvernance au service d’une croissance durable, une nouvelle communication de et sur l’entreprise, les modes de management des porteurs d’actifs, une définition plus extensive de la gestion des risques).

Retour à liste
 
Par Jérôme JULIA
Jérôme JULIA

Travail invisible et productivité cachée, de nouvelles lunettes pour les candidats à la Présidentielle

Les débats des Primaires (de droite comme de gauche) ont vu certains candidats théoriser la raréfaction voire la disparition du travail. Au-delà des postures idéologiques, les débats de l’élection Présidentielle 2017 posent une question économique et sociale centrale : le niveau de chômage en France, et la croissance molle que nous connaissons dans les économies développées depuis plusieurs années remettent-elles en question notre vision traditionnelle du travail ? Le regard immatériel sur les activités humaines apporte une réponse nouvelle à cette question.

Détail de l'édito

Powered by WordPress Popup

Aller à la barre d’outils