L’Immatériel, un nouveau capitalisme

L’Immatériel, un nouveau capitalisme

Le groupement Stratégie de l’entreprise d’HEC Alumni a consacré l’année 2011/2012 à un cycle de rencontres sur le thème du capital immatériel. Avec une dizaine de débats et conférences, le groupement a recueilli les témoignages de dirigeants issus de grands groupes, de start-ups ou de PME, dans les domaines des services, de l’industrie ou de la net-économie. Si les actifs immatériels sont perçus par eux comme résilients, réactifs et performants et qu’une bonne exploitation des actifs génère de la valeur, beaucoup reste à faire en terme de management et de nouveaux chemins sont à préciser pour entrer dans l’économie de l’immatériel…


Livrables:

Auteurs: Antoine Aubois, Françoise Arbelot, Carine Apostoly, Cédric Ghozzi
Retour à liste
 
Par Pierre Ollivier
Pierre Ollivier

« L’OI s’associe à la note de Fondapol : La République des Entrepreneurs »

Nous portons à votre connaissance « LA RÉPUBLIQUE DES ENTREPRENEURS », une note publiée très récemment par la Fondation pour l’Innovation Politique, qui traite des questions de mesure de la création de richesse dans notre économie modifiée en profondeur par le numérique, une révolution en trois phases qui va transformer très rapidement l’ensemble des secteurs marchands.

Notamment elle introduit un nouveau concept, l’utilité mesurable, apparu du fait des pratiques du numérique, en rupture totale avec tous les concepts économiques connus et issus de l’ère industrielle. Pour les auteurs, ce concept permet de rendre compte désormais d’une dynamique économique forte de création de richesse, fondée sur la relation tryptique entre travail, capital et utilité.

Détail de l'édito

Powered by WordPress Popup

Aller à la barre d’outils