Thesaurus volet 2

Thesaurus volet 2

Dans le prolongement de la mise en place des normes comptables US GAAP, la mise en place des normes IFRS, et notamment IAS 38 et IFRS 3 en 2005, a modifié profondément les pratiques des entreprises, des auditeurs et des analystes financiers, en leur imposant d’évaluer régulièrement leurs actifs immatériels : marques, brevets, logiciels, relations clients …

Le volet 1 du référentiel Thésaurus présentait le cadre d’analyse permettant l’évaluation du capital immatériel d’une organisation. Nous y avons présenté la taxonomie des actifs retenue par notre approche. Cette taxonomie, bien qu’approchante, diffère sensiblement de celle des IAS-IFRS (cf. Thésaurus volet 1, III.3). Sur la base d’une analyse des pratiques existantes, éprouvées par de nombreux utilisateurs, une recommandation originale en matière d’évaluation extra-financière y est proposée (cf. Thésaurus volet 1, chapitre IV).

L’objectif de ce volet 2 est de compléter la méthodologie d’évaluation (jusqu’alors limitée à une dimension extra-financière) par des recommandations pour l’évaluation financière du capital immatériel d’une entreprise.

Ce document est structuré comme suit : la section 1.2 présente de manière synthétique les méthodes usuelles d’évaluation financière des actifs incorporels, la section 1.3 illustre leur application à l’évaluation des marques. Les méthodes d’évaluation financière retenues dans le cadre de Thesaurus sont ensuite exposées en section 1.4.

Le document sera mis à disposition dès qu’il aura été validé.


Livrables:

Auteur (inscrit sur le site) : Alan FUSTEC

Alan FUSTEC

Retour à liste
 
Par Jérôme JULIA
Jérôme JULIA

Une nouvelle gouvernance pour l'Observatoire de l'Immatériel

L'Assemblée Générale de l'Observatoire de l'Immatériel du 12 juin dernier a, à l'unanimité, approuvé les nouveaux statuts et élu son Conseil d'Administration, son Président et son nouveau Bureau. Fier de cette confiance qui m'est renouvelée, j'ai à coeur de relever avec l'ensemble des adhérents les défis qui seront ceux de notre Association pour ces trois années à venir, notamment en consolidant l'image et la réputation de l'OI et en renforçant son rayonnement. En fédérant les forces vives issues des mondes de l'entreprise, des écoles et de l'université et des prestations intellectuelles, nous souhaitons également faire aboutir notre réflexion sur le projet académique et lancer la création de l'École française de l'immatériel.  

Détail de l'édito

Powered by WordPress Popup

Aller à la barre d’outils